jeudi 18 février 2016

David Bowie is... Japanese (3)

Au Japon, David Bowie a les yeux bleus


David Bowie, pour construire Ziggy Stardust, s’est inspiré des créations de Kansai Yamamoto, qui lui-même s’inspirait des costumes et perruques du kabuki. D’où les cheveux rouges ou oranges ébouriffés de Bowie à cette époque.
extrait du catalogue de l'exposition David Bowie is...





La Pochette de Pinups a inspiré en 1980 Junichi Murayama pour la couverture de Irara, un manga de Kazuo Umezu.


On retrouve ce célèbre mime de Bowie sur la couverture d’un magazine SM de 1968. Quelle est l’origine de ce geste ?



Bowie is... an idolu

Tournée de 1973 à Tokyo

1978


Avec Sayoko Yamaguchi. 1980.

Avec Michi Hirota , la voix japonaise de It’s no game de Scary Monsters. 1980. 


Avec Ryuichi Sakamoto. 1981.



Spent some nights in old Kyoto 
Sleeping on the matted ground
(Photos Masayoshi Sukita, 1980)



Magazines et éditions japonaises


Bowie en manga

Bowie avait tout pour inspirer les mangakas : ses liens avec le Japon, l’androgynie, l’imagerie de SF. Pourtant, on retrouve peu sa trace explicite dans les mangas. 


Parmi les "oddities", un manga de Shotaro Ishinomori (Cyborg 009) datant du milieu des années 1970.



Belner est une illustratrice Yaoi (imagerie homosexuelle masculine, érotique et romantique, destinée aux femmes), fascinée par David Bowie. Ses œuvres récentes. 



Deux dessins récents de Atsushi Kamijō (le manga T-oy)


Bowie is… a japanese rocker

David Bowie est une des inspirations majeures du Visual Kei, ce rock théâtral, costumé et fardé, qu’on pourrait définir comme du glam rock japonais.

En 1990 avec Yoshiki de X-Japan, le plus célèbre groupe de rock japonais. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire